Revenir au site

Entreprendre en rêvant : un paradoxe ?

· Interviews

J'ai souhaité interviewer Elisabeth Kounou, qui accompagne les entrepreneures atypiques depuis de nombreuses années

Quels mots choisirais-tu pour te définir ?

Je choisis liberté, amour, rêves et sourire.

Liberté, parce que sans elle, il n’y a pas de vie. On est emprisonné, enfermé dans des conditionnements dont on n’a parfois pas conscience. Enfermé dans des schémas culturels que l’on reproduit machinalement sans comprendre pourquoi. Être libre, c’est donc prendre conscience de tout ce qui a contribué à qui nous sommes et le questionner en permanence. Accepter et se responsabiliser par rapport à ses choix de vie. Se sentir libre de penser, d’agir, d'écouter ses envies, sans craindre d’être jugé pour cela.

Amour, parce que j'ai la conviction que c'est l'ingrédient magique pour un monde qui tourne rond. Ça paraît simple, voire simplet, de dire ça. Mais je pense vraiment que si on comprenait en profondeur ce que veut dire ce mot, le monde s'en porterait mieux.

Rêves, parce qu’à mes yeux, c'est le point de départ de n'importe quel voyage, n’importe quelle aventure humaine.

Sourire, parce que même quand ça va mal, dès lors que l’on esquisse un sourire, dès qu’il commence à se dessiner sur le visage, il se passe quelque chose dans le corps. C’est comme si le simple fait de sourire permet d’aller mieux. On me demande souvent comment je fais pour être aussi souvent souriante. Eh bien même quand ça ne va pas bien, après avoir laissé parler ma douleur, ma peine ou ma colère, je fais remonter mon énergie en commençant par un sourire. Et ça fait tellement de bien !

2. Quelle est la place des rêves dans ta vie ?

Ils sont un moteur dans ma vie. J’ai tout le temps des rêves. Certains de mes amis m’appellent la grande rêveuse. Parce que quand je rêve, je n’y vais pas à moitié.

Je suis bien loin des objectifs SMARTE (Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Temporels, Ecologiques) quand je parle de rêves. D’ailleurs, plus ils semblent inatteignables et plus ils me donnent des ailes.

Je pense que derrière les rêves, c’est surtout l’énergie qu’ils donnent que je recherche. Ils me donnent la motivation dont j’ai besoin pour continuer à avancer vers ce à quoi j’aspire profondément.

Et quand j’ai une baisse d’énergie, le simple fait de m’évader grâce à mes rêves me rebooste et réveille mon enthousiasme.

Oui, je peux dire, que rêver c’est vital pour moi.

3. Quel est le fil rouge de toutes tes activités ?

Le fil que je déroule, c'est l'amour, l'amour de ce que je décide d’entreprendre.

Je m’investis dans des projets que j’aime, qui me font comprendre davantage le monde dans lequel je vis, me font grandir et m’en apprennent beaucoup sur qui je suis.

La présence ou le manque d’amour façonnent les femmes et les hommes que nous sommes. Cela crée également notre réalité et a un impact sur les relations que nous tissons avec les autres. Ce qui me guide dans ce que je fais c’est d’aider chacun à faire ce voyage intérieur afin de donner un sens à sa vie.

C’est pourquoi l’approche Shynleï m’a séduite, une manière originale de se découvrir et d'agir en partant de l’énergie des rêves. La perspective d’aider d’autres personnes à entamer cette aventure personnelle m’a tout de suite enthousiasmé.

Et quand je parle de marketing amoureux, il s’agit de mettre de l’amour dans le marketing digital, pour créer une connexion plus profonde avec ses interlocuteurs.

Oui, l'amour est bien omniprésent dans tout ce que je fais.

4. Quelle aventure as-tu envie d’entreprendre ?

J’ai envie de tomber régulièrement amoureuse.

Amoureuse de moi-même parce que la première déclaration que l’on fait c’est d’abord à soi-même.

Et tout comme dans le cadre d’une relation amoureuse, une fois que l’étincelle a été déclenchée, il faut entretenir la flamme et provoquer des occasions de se redécouvrir ou de se reconnecter à soi-même.

Tomber amoureuse de pays que je visite, de cultures que je découvre.

J’ai envie de faire grandir mon entreprise et de m’entourer de personnes passionnées qui s’épanouissent autant dans leur vie personnelle que professionnelle. Évoluer au sein d’un réseau de personnes de confiance qui ont la même gourmandise que moi par rapport à la vie et au développement personnel.

Elisabeth Kounou, interviewé par Pierre Clavel

Pour aller plus loin : Masterclass "Envie de changer de vie professionnelle : Trouver son chemin par le sens et le rêve" Lundi 6 Septembre de 13H00 à 13H45

  • Trouver sa raison d’être
  • Se projeter dans le futur
  • Se mettre en marche

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK