Return to site

Quel sera notre métier demain ?

· Transformation

Selon un rapport de Dell et de l'Institut pour le Futur datant de 2017, 85% des métiers de 2030 n'existent pas aujourd'hui.
Voici un regard qui fait le choix délibéré de l'homme pour préparer un monde de talents où chacun aura inventé son métier.

Pourquoi passer du temps à se former ?

On peut se former à des techniques mais elles seront obsolètes dans 2 ou 3 ans.
Les seules formations qui resteront irremplaçables et donc toujours nécessaires sont les formations au développement humain : apprendre à être souriant, bienveillant, chaleureux, humain en fait.
Même la médecine va fortement évoluer et des robots vont apparaître un jour pour remplacer des médecins.
Donc à quoi ça sert de se former ? A quoi ça sert d'aller à l'école ?
Avant on entrait dans une entreprise avec des ambitions et des perspectives de carrière. Dans certaines entreprises, on avait même la date de retraite inscrite sur son badge. On devait s'attendre à une ou deux remises en cause dans sa vie, et en particulier au passage à la retraite.
Aujourd'hui et surtout demain, les métiers vont disparaître dès qu'ils vont naître. On ne sait déjà plus très bien décrire certains métiers : il faut inventer de nouveaux mots qui dès qu'ils sont utilisés sont déjà dépassés.

Passons plutôt le temps à créer notre métier, à inventer notre futur

Il n'y a qu'une seule chose à faire : créer son propre métier, découvrir ses talents.
Oui mais comment ? En comprenant, acceptant que l'on possède en nous une richesse infinie qui nous rend unique et utile au monde. C'est se connecter à son énergie créatrice et conduire son aventure humaine pour inventer son propre futur.
Le passage est délicat, voire angoissant : c'est plonger dans un inconnu total, oublier tout ce que l'on a appris, repartir depuis le début, de ses propres envies, puis petit à petit transformer ces envies en désir, déclencher l'intérêt autour de soi et se faire acheter. On a alors le début de reconnaissance d'un métier, le sien.
Utiliser ce désir pour associer les énergies au quotidien, c'est développer un savoir-faire qui va transformer la réalité. C'est prendre conscience de ce que l'on est en train de créer.
On vient alors de toucher son talent. On n'a plus de questionnement sur son métier ou sur un métier : mon métier, c'est le mien, celui de Sophie si vous êtes Sophie, de Paul, de Pierre ou Jaques… Il y aura autant de métiers que d'humains sur terre.

Entrons dans une nouvelle civilisation

C'est un pas à franchir pour accepter de rentrer dans une nouvelle civilisation, celle où la richesse créative de chacun sera reconnue et valorisée.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly