Une méthode pour réveiller l'âme

 

· Rayonnement,Confiance,Émotion,Inspiration

Pour ce début d'année 2023, Bruno, co-fondateur de Shynleï, nous le fait le cadeau de raconter un peu de l'histoire de Shynleï et de sa méthode:
 
L’histoire de Shynleï a commencé quand j’avais 25 ans lorsque j’ai accompagné un projet de productivité dans une entreprise en tant que consultant. 

Je me suis aperçu rapidement que, pour faire réussir le projet, le plus important est de regarder si les personnes avaient une étincelle dans les yeux. Si l’étincelle était là, je n’avais rien d‘autre à faire que d’accompagner la personne pour valoriser ce qu’elle faisait, dans le cas contraire cela devenait difficile. 

J’ai alors expliqué au sein de mon entreprise que le plus important, c’est de s’intéresser aux hommes et aux femmes et que ce n’est pas la peine de trop réfléchir. Une incompréhension a alors surgi et cela m’a amené à créer une méthode qui permettait de déclencher cette étincelle et de me faire entendre en même temps. 

La base de la méthode, c’est comprendre que l’on est important, que chacun d’entre nous est important, message que j’ai répété inlassablement par la suite, jusqu’ à ce qu’il y a 7 ans, je crée avec Pierre, un ancien dirigeant d’Engie, Shynleï pour aider les personnes à rêver et trouver ce qui les anime vraiment. 

Ce qui m’a plu lorsque nous avons commencé, c’est qu’on a réfléchi au projet de création d’un « réseau de l’âme ». Il fallait faire rentrer "l'âme" dans le monde du business, ce mot qui peut sembler ésotérique et réservé aux discussions spirituelles. En effet, l’évolution du monde actuel implique que chacun pense à lui pour déclencher son aventure de vie et la partage avec ses proches, et tout particulièrement au travail. L’enjeu - c’est ce que nous avons démarré - est d’engager un projet collectif
sur le partage de nouveaux comportements. 

L’objectif de la méthode est de trouver les mots justes qui rentrent en résonnance avec ce que l’on a envie de faire et ce qui nous anime

Quand vous parlez, qui parle ? Est-ce votre mère, votre père, le dernier homme politique qui a parlé ou vos professeurs ? L’important c’est vous, c’est de trouver les mots qui portent vos émotions et ce qui vous rend heureux. 

Vous marchez dans la rue et pensez à vos amies ou amis, à ce qui se passe dans le monde, à votre frigidaire qui ne marche plus, à vos enfants qui rentrent à l’école et tout d’un coup quelqu’un se présente à vous et vous demande quels sont vos rêves. 

Le choc parfois est violent : « à 56 ans, c’est la première fois que l’on pense à moi » m’a-t-on dit un jour. « C’est aussi la fois que tu penses à toi-même » ai-je alors répondu. 

L’ouverture vers l’âme est faite, il faut continuer, ne pas s’arrêter, sinon la réalité va vous reprendre et vous allez oublier cet instant magique où vous avez été connecté à votre vie. 

Il faut donc continuer, poursuivre la recherche des mots qui portent les émotions, commencer à voir le monde à travers ses yeux et pas ceux de ses professeurs ou autres et s’engager par le dialogue avec ceux qui ont aussi décidé de trouver leur chemin de vie.

Shynleï permet de réveiller l’âme pour donner un sens à sa propre aventure humaine

Une fois que vous avez gouté à cette aventure, commencé à éprouver du plaisir à ce que vous avez toujours voulu faire, l’étape suivante est de franchir le pas pour rentrer dans le passage de L’Homme à l’être.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK